fb

La Chine conçoit un nouvel avion furtif à plasma qui semble tout droit sorti d'un jeu vidéo

Il permet de tromper les systèmes radar de l'ennemi et de rester indétecté.
  • Il utilise la technologie du plasma pour devenir indétectable par les radars.
  • Une amélioration directe des capacités furtives du Chengdu J-20
  • La technologie peut également servir de bouclier contre les armes à micro-ondes de forte puissance.

Publié le 21 février 2024 à 17:08 (UTC+4)

Dernière mise à jour le 21 février 2024 à 7:43PM (UTC+4)

Édité par Alessandro Renesis

La Chine a mis au point un avion furtif de nouvelle génération à base de plasma qui semble tout droit sorti d'un jeu vidéo futuriste.

L'aspect le plus intéressant de cet avion furtif est qu'il utilise la technologie du plasma pour rester caché de la détection radar ennemie.

Les avions furtifs chinois de la génération précédente utilisaient une technologie similaire qui permettait de générer un nuage de plasma au-dessus de l'avion.

Cependant, l'avion furtif chinois de la prochaine génération utilise un "dispositif furtif à plasma à faisceau d'électrons fermé".

En savoir plus ! Cet avion supersonique chinois reliera Pékin à New York en une heure

Le nouvel avion furtif se concentre sur le blindage de zones clés plutôt que sur l'ensemble de l'appareil.

Ces parties sensibles, comme le dôme radar, le cockpit et d'autres parties, sont plus susceptibles d'être détectées par les radars ennemis.

La Chine pourrait appliquer cette technologie à son dernier avion de combat Chengdu J-20, également connu sous le nom de Mighty Dragon.

Ainsi, la prochaine fois qu'une vidéo d'OVNI deviendra virale sur Internet, il s'agira peut-être d'un J-20 recouvert d'une couche de plasma qui passera devant votre écran.

Par ailleurs, les derniers avions furtifs des États-Unis, comme le F-22 et le F-35, n'utilisent pas la technologie furtive du plasma.

Au lieu de cela, ils s'appuient sur des revêtements absorbant les ondes radar et sur des motifs géométriques inhabituels pour assurer leur furtivité.

Il s'agit d'une approche beaucoup plus pratique, mais qui réduit les performances aérodynamiques et la maniabilité de l'avion.

Comment les chercheurs chinois ont-ils mis en œuvre cette technologie dans leur avion furtif de nouvelle génération ?

La technologie de furtivité par plasma est utilisée depuis l'époque de la guerre froide.

Les États-Unis et l'Union soviétique ont consacré de nombreuses ressources à la recherche et au développement de cette technologie.

Cependant, il n'a jamais quitté la phase de laboratoire en raison de contraintes technologiques.

Les avions de dernière génération utilisent des faisceaux d'électrons pour ioniser les molécules d'air à proximité et les transformer en plasma radio-opaque.

Toutefois, l'adaptation de cette technologie aux avions furtifs existants pourrait constituer un défi de taille, selon les chercheurs chinois.

Une autre méthode consiste à utiliser un isotope radioactif qui émet des rayons à haute énergie qui ionisent l'air ambiant autour de l'avion.

Quoi qu'il en soit, ils prévoient que cette technologie sera bientôt mise en œuvre en Chine.

Vous pourriez être intéressé par

Articles connexes

Porsche lance la première 911 hybride
Alfa Romeo renonce à une longue tradition iconique avec le nouveau coupé Giulia
Un avion supersonique à deux étages, plus petit que le Concorde, qui relierait New York à Londres en 2,5 heures.
Nvidia vaudrait désormais plus que Tesla et Amazon réunis
L'événement Top Marques sera l'occasion d'un nombre sans précédent de premières mondiales de supercars.
Un milliardaire dit qu'il va prendre un sous-marin de 20 millions de dollars pour aller voir l'épave du Titanic
La façon dont les astronautes communiquent entre eux dans l'espace est surprenante mais intelligente
Audi célèbre le 25e anniversaire de la RS 4 Avant avec une nouvelle édition spéciale